Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 05:06

La séance du séminaire "Philosophie politique des mondes émergents" de demain, jeudi 17 octobre, portera sur la thématique

 

Sociétés de haute technologie, politique de la science 

et gouvernement des experts

 

Nos sociétés ont mis en oeuvre le programme rationaliste conçu par les Modernes. "Développées", elles apparaissent fortement influencées par les découvertes de la science et par les inventions technologiques. Cela se traduit notamment par l'importance de la dimension industrielle, qui, sous des formes variées, fait culminer la forme instrumentale du rationalisme : l'industrialisme est le rationalisme devenu forme de vie.

 

Il faut ajouter que ces sociétés sont désormais orientées par la haute technologie, ce qui ajoute des modalités nouvelles souvent peu pensées. Dans ce contexte, on réfléchira aux effets de ces facteurs sur la société politique d'aujourd'hui et de demain, en discutant notamment l'hypothèse que nous sommes entrés plus ou moins définitivement sous le gouvernement des experts.

 

Séance ouverte par Anne Perrin, directrice de recherche / biologie, doctorante en philosophie politique

 

Bibliographie :

  • Beck (Ulrich), La Société du risque. Sur la voie d’une autre modernité (1986), trad. L. Bernardi, préface Bruno Latour, Paris, Flammarion, 2001.
  • Dupuy (Jean-Pierre), Pour un catastrophisme éclairé. Quand l’impossible devient certain, Paris, Editions du Seuil, 2002.
  • Estlund (David), L’autorité de la démocratie. Une perspective philosophique (2008), trad. Y. Meinard, Paris, Hermann, 2011.
  • Ewald (François), Gollier (Christian) & Sadeleer (Nicolas), Le Principe de précaution, Paris, PUF, QSJ ?, 2008.
  • Grison (Denis), Qu’est-ce que le principe de précaution ?, Paris, Vrin, 2012.
  • Jonas (Hans), Le Principe responsabilité. Une éthique pour la civilisation technologique (1979), trad. J. Greisch, Paris, Editions du Cerf, 1997.
  • Séris (Jean-Pierre), La Technique, Paris, PUF, 1994.
  • Simondon (Gilbert), Du Mode d'existence des objets techniques (1958), Paris, Aubier, 2012.
Sociétés de haute technologie, politique de la science et gouvernement des experts

Partager cet article

Repost 0
Thierry Ménissier - dans Séminaires
commenter cet article

commentaires

pascal baeteman 21/10/2013 17:44

Bonjour,est ce que vous abordez la question de "l'activité secrète"etymologie d'industrie sous l'angle de l'imposture technologique(,opacité des procédures,brevetabilité du vivant ,etc...)sur la lancée des analyses de J.Ellul,Y Illitch et A. Gorz ?
Les "experts" incarnant une forme infantile de toute puissance irresponsable et peu capable de saisir la nécessité d'une légitimité philosophique pour agir...parmi.