Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:51

A venir...

 

Faire et éprouver ensemble, un nouveau paradigme de l’action collective ?

 

Séminaire de recherche de l’Atelier de l’Imaginaire

 

Un partenariat

Universités de Grenoble I, II et III

Hexagone scène nationale arts sciences Meylan

Centre d'architecture, d'urbanisme et d'environnement de l'Isère

Avec l’aide du programme Investissement d’Avenir Promising http://www.promising.fr/

 

Lundi 12 mai 2014, 9 – 18 h

 

Manifestation publique, entrée libre, réservation obligatoire : contact@promising.fr

Lieu : IAE de Grenoble, 525 avenue Centrale, Domaine Universitaire, 38400 – SAINT MARTIN-D'HERES – salle 305

 

 

Ce séminaire de recherche transversal questionne le faire et éprouver ensemble comme un nouveau paradigme possible. Il se fonde sur l’expérience de l’Atelier de l’imaginaire : http://theatre-hexagone.eu/latelier-de-limaginaire/.  

 

Développé depuis deux ans par un collectif d’acteurs culturels et territoriaux et d’universitaires grenoblois, cet atelier de formation et de recherche-action s’est penché sur les thèmes suivants : territoire, aménagement et créativité, imaginaire ou représentations, action collective et prise de décision, circuit-court et rencontre – dans une posture de néo-situationnisme : entre protocole et fabrique des imaginaires, nous avons tenté de créer du sens par la situation.

 

L’hybridation, rencontre, échange, croisement fécond ou « nourriture croisée » des discours, des outils et des lieux pourrait incarner le positionnement de ce collectif.

 

Il s’agit avec ce séminaire d’interroger la pertinence et les limites de la fabrication de situations, d’événements et d’expériences comme nouvelle forme de l’action collective. Les points de vue des universitaires, des artistes et des responsables d’organisation (publiques et privées) sont sollicités par cet appel à propositions d’intervention.

 

Déroulement :

Matin : intervention des acteurs de l’Atelier de l’imaginaire (enseignants-chercheurs, acteurs culturels et territoriaux)

 

8 h 30 : accueil

8 h 45 – 9 h : projection du film sur l’Atelier de l’imaginaire

 

9 h – 9 h 40 : présentation n°1 : Fabienne Martin-Juchat, anthropologue du mouvement et professeur de sciences de la communication, responsable du master Recherche médiation art culture, option info-com, Institut de la Communication et des Médias et Laboratoire GRESEC – Université Stendhal Grenoble 3 :

Vertiges de l’improvisation

 

9 h 40 – 10 h 20 : présentation n°2 : Antoine Conjard, Directeur de l’Hexagone, Scène Nationale Arts Sciences, Meylan.

Renouveler et inventer une action culturelle pour le 21eme siècle…

 

Pause-café

 

10 h 30 – 11 h 10 : présentation n°3 : Luc Gwiazdzinski,  géographe, Maître de conférences, Institut de Géographie Alpine, laboratoire Pacte (UMR CNRS-IEP-UJF-UPMF), associé au MOTU (Milan) et responsable du Master Innovation et Territoires, Université Joseph Fourier – Grenoble 1 :

La fabrique de situations, d’expériences et d’événements. Nouveaux protocoles, agencements, scènes, territoires, rythmes et rites pour l’action collective contemporaine

 

11 h 10 – 11 h 50 : présentation n°4 : Thierry Ménissier, philosophe, professeur de philosophie à Grenoble Institut de l’Innovation – IAE de Grenoble et Equipe de recherche Philosophie, Langages & Cognition, responsable du Master Management Innovation Technologie, Université Pierre Mendès France – Grenoble 2 :

Trois versions de l’imaginaire politique

 

11 h 50 – 12 h 30 : présentation n°5 : Serge Gros, Directeur du Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement,

Inventer de nouveaux protocoles d'échanges pour refonder les projets d’aménagement

 

Déjeuner sur le campus : (lieu à préciser)

 

Après-midi : intervention d’invités extérieurs et discussions d’approfondissement

 

14 h 30 – 16 h : intervention de Geneviève Fraisse

 

Dérégler plutôt que troubler la représentation

 

Geneviève Fraisse est philosophe et historienne de la pensée féministe, directrice de recherche au CNRS ; elle a été déléguée interministérielle aux droits des femmes de 1997 à 1998 et députée au parlement européen de 1999 à 2004. Elle est notamment auteure de Les Deux gouvernements : la famille et la Cité, Folio Gallimard, 2000 ; Le Mélange des sexes, Gallimard jeunesse, 2006 ; Du consentement, Le Seuil, 2007 ; Le Privilège de Simone de Beauvoir, Actes Sud, 2008 ; L’Europe des idées suivi de Touriste en Démocratie. Chronique d'une Élue du Parlement Européen 1999-2004, (avec Christine Guedj), L’Harmattan/France culture, 2008 ; Service ou servitude, essai sur les femmes toutes mains, Le Bord de l'eau, 2009 ; À côté du genre. Sexe et philosophie de l'égalité, Le Bord de l'eau, 2010 ; La fabrique du féminisme, Textes et entretiens, le passager clandestin, 2012.

 

16 h – 17 h 00 : Table ronde : regards croisés et résonnances :

 

  • Jacques de Bussy, consultant en stratégie, fondateur du cabinet  " les développeurs associés"

En quelques mots : « Engagé depuis 30 ans dans une posture de consultant, aux côtés d’entreprises et de collectivités de toutes tailles, acteur du socio-économique en tant
créateur ou dirigeant d’entreprises "conventionnelles" comme de structures non
marchandes, l’occasion m’ a été donnée d’expérimenter, mettre en œuvre, d’évaluer ou d’observer de nombreuses situations de changement. Entre passages en force façon rugby, démarches sophistiquées et subtiles ou immobilisme délibéré, chacun des stratèges revendique une bonne connaissance de l’objet à changer, du contexte dans lequel baigne l’objet et une maitrise des processus de changement. La réflexion précédant l’action, c’est là que le consultant dont j’exerce la fonction intervient pour concevoir et caler le dispositif puis accompagner sa mise en œuvre. Imaginer les possibles : une demande rarement au cœur des préoccupations, on lui préfère le transfert et la reproduction du connu qui « a fait ses preuves ». Imaginer reste une pratique délicate, combinant 3 à 4 aptitudes pas toujours prises en compte en milieux académique ou professionnel : compréhension plutôt que savoir, altruisme plutôt qu’empathie, présence plutôt que rêverie, confiance plutôt que craintes et crispations….autant d’occasions de tensions avec nos égos fortement demandeurs de continuité, désireux de reproduire le connu. L’imaginaire, un possible découlant de  la non saisie ? ».

 

  • Chrystel Plenet,  fondatrice et gérante d’E. T. Ergonomie (Vaugneray, 69), cabinet de conseil en ergonomie,

En quelques mots : « Suite à l'obtention de mon diplôme de Psychologue du travail en 1989 à l'Université Lyon II, je m'engage auprès d'une entreprise pour concevoir et animer des projets de formation professionnelle autour des questions de ressources humaines. En parallèle, je poursuis ma formation en Ergonomie au CNAM. En janvier 1992, convaincue de l'apport de l'ergonomie dans les projets d'entreprises, je créée une activité de conseil en ergonomie. Aujourd'hui, E.T.ERGONOMIE s'est développée et j'anime une équipe 15 personnes, dont 14 ergonomes de formations diverses (HSE, médicale, biomécanique, physiologie, droit du travail et psychologie). Nos clients du secteur privé ou public (activités et tailles diverses) nous sollicitent sur le champ de la prévention de risques professionnels (santé et sécurité au travail), du maintien dans l'emploi de salariés fragilisés (séniors, travailleurs handicapés) et des facteurs humains et organisationnels dans des environnements spécifiques à haut risque (sûreté chimique ou nucléaire) ».

 

En quelques mots : « De 1999 à 2007 je tisse mon parcours au sein de l'ANPE, la Mission locale de Nantes Métropole et Unis-cité qui œuvre pour une citoyenneté active auprès des jeunes. Depuis 2005 je suis engagé dans la pratique et la sphère culturelle du Contact-improvisation, pratique de danse que je vis comme une exploration sociale du mouvement dansé et du corps touchant. Invité à « me laisser porter par ce qui me touche »,  je me forme et déforme au contact de nombreux danseurs croisés un peu partout en France et en Espagne au cours de festivals et de rencontres d'enseignants. En 2009, entendre le philosophe essayiste altermondialiste Patrick Viveret affine radicalement mon regard politique sur le Contact-Improvisation. Aux nourritures sensibles de la danse, j'incorpore d'autres aliments comme le forum des Dialogues en Humanité à Lyon, le Mouvement des Colibris ou encore le collectif Richesses. Je m'investis aujourd'hui au sein de l'Université du Nous, association qui – en quelques mots – peut se présenter comme un laboratoire citoyen d'expérimentation, de transmission et d'accompagnement tourné vers  « l'être et de l'agir ensemble ». Invitation à l'expérience délicate de l'intelligence collective, l'Université du Nous ouvre des espaces qui questionnent notre culture de l'agir ensemble, nos relations au pouvoir, à la richesse. »

 

  • 17 h – 17 h 30 : débats conclusifs

Partager cet article

Repost 0
Thierry Ménissier - dans Evénements
commenter cet article

commentaires

pascal baeteman 10/05/2014 17:50

bonsoir,est il encore possible de s'inscrire?
Bravo pour votre travail et les perspectives.
merci