Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 08:44



Vendredi 19 mars 2010…quelques jours avant le second tour des élections régionales en France – la France, justement, retient son souffle : …combien d’électeurs vont se déplacer aux urnes ?!

On en est là ; un des enjeux de la campagne concerne le taux de participation, compte tenu de l’abstention au premier tour (environ 50 % des électeurs ne sont pas allés s’exprimer ; ici la carte de l’abstention : http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/03/15/regionales-2010-la-carte-de-l-abstention_1319706_823448.html).

Cet enjeu a d’ailleurs des conséquences directes sur le contenu du vote, une des tâches désespérément urgentes de la droite consistant à mobiliser un électorat sans doute déçu par l’action du gouvernement, et qui, peu concerné, semble prêt à laisser filer le vote au profit de l’opposition. On l’a vu, pour y parvenir, les bonnes vieilles recettes « hobbesiennes » sont de retour (car qui n’entend le message ? « Français, ayez peur ! Et votez pour un pouvoir enfin ra-ssu-rant »).

Au philosophe politique intéressé par l’histoire, l’état de fait de l’abstention prend sens vis-à-vis des évolutions de la société démocratique, très tôt soupçonnée du risque qu’elle se fait sans cesse courir de « dépolitisation » au profit de nouvelles formes de mise sous tutelle de la liberté (depuis Tocqueville au moins). Le même philosophe, inspiré par la pensée républicaine, s’interroge sur ce désaveu de la pratique politique de la liberté – ce en quoi consiste tout de même le vote, en dépit des limites bien connues du système représentatif en termes d’action des citoyens sur le système.

Interrogeons les thématiques républicaines classiques : compte tenu de l’importance anthropologique de la participation civique (si elle ne « participe » pas à sa propre destinée, l’humanité se situe littéralement en-deçà d’elle-même), se pose cette question : faut-il rendre le vote obligatoire ?

Question qui conduit immanquablement à la polémique, où sans coup férir on accusera le républicanisme d’ingérence morale, ou encore de violation du droit sacré des personnes à préférer aller se promener le dimanche plutôt que de s’enfermer dans l’isoloir, signe d’ailleurs certain du totalitarisme rampant. Passons. Je voudrais juste donner la parole sur cette question à une excellente collègue avec les positions de laquelle je me trouve d'ailleurs rarement en accord, Justine Lacroix. Dans un article récemment paru dans la revue Raison publique, cette auteure se pose la même question du point de vue non pas républicain, mais libéral :

« Du suffrage universel à la participation universelle. Pour une obligation libérale de se rendre aux urnes ».

Réflexion remarquable par sa précision et par sa pertinence, accessible in extenso à l’adresse :

http://www.raison-publique.fr/Du-suffrage-universel-a-la.html?artpage=1-3

Bonne lecture…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Thierry Ménissier - dans Positions
commenter cet article

commentaires

cloud storage comparison 30/07/2014 14:56

Inevitably leads to controversy. That is a known fact. Over here, the situation is not different. It is very obvious that there has been a clear violation of the sacred right of the people. Kindly update more details regarding the importance of civic participation.